Comparaison entre Viagra, Cialis et Levitra

Les troubles de l’érection sont un problème auquel sont confrontés la grande majorité des hommes, quel que soit leur âge. Bien sûr, les hommes d’âge mûr et âgés ont beaucoup plus souvent des problèmes de puissance, mais les jeunes hommes de 20 à 30 ans en souffrent également. Il existe actuellement des médicaments fiables et efficaces pour le traitement des troubles de l’érection. Les plus connus d’entre eux sont le Viagra, le Cialis et le Levitra. Qu’ont-ils en commun et en quoi diffèrent-ils ?

Une étude clinique à grande échelle sur la dysfonction érectile a montré que sa prévalence chez les hommes âgés de 70 ans et plus est de 67 %, et chez ceux âgés de 40 à 70 ans de 52 %. En revanche, les troubles de la puissance sont assez fréquents chez les hommes âgés de 30 à 40 ans (39 % des cas).

Les troubles de la puissance chez l’homme – non pas l’impuissance, mais le dysfonctionnement érectile

Tout d’abord, il convient de souligner que la dysfonction érectile (DE) n’est pas une maladie qui conduit définitivement et irrévocablement à la fin de la vie sexuelle. Ceci est confirmé par le fait que le terme “impuissance” a depuis longtemps été retiré du lexique des médecins ; à la place, ils utilisent un autre terme – “dysfonctionnement érectile”.

L’utilisation du terme “dysfonctionnement” indique qu’il ne s’agit pas de l’arrêt de la fonction sexuelle chez l’homme, mais seulement de son altération. Cela est également confirmé par le fait que, dans la plupart des cas, l’utilisation de méthodes de traitement adéquates permet (si ce n’est pas de guérir complètement la dysfonction érectile) d’obtenir une érection de haute qualité qui permet un rapport sexuel complet.

La dysfonction érectile peut être traitée dans 95 % des cas par la prise de médicaments du groupe des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE-5).

Les IPDE-5 sont les médicaments de choix pour le traitement des troubles de l’érection

Actuellement, les médicaments de première intention pour le traitement de la dysfonction érectile sont les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE-5). C’est par eux que commence le traitement des troubles de la puissance (quelle que soit leur origine) chez l’homme.

À ce jour, il existe une douzaine de médicaments dans le groupe des PDE-5. Toutefois, les trois plus étudiés et les plus utilisés sont le sildénafil (produit sous la marque Viagra), le tadalafil (marque Cialis) et le vardénafil (Levitra). En outre, il existe de nombreux génériques utilisant ces substances comme ingrédient actif.

Le premier et le plus étudié de ces médicaments est le sildénafil, qui est utilisé en pratique clinique depuis les années 1990. Il est connu de la plupart des gens sous le nom de Viagra – la célèbre “pilule bleue”. Le Cialis et le Levitra sont apparus un peu plus tard.

Il convient de noter que ces trois médicaments sont assez similaires dans leurs principales caractéristiques, leur niveau d’efficacité et leur profil de sécurité. Cependant, ils présentent de sérieuses différences selon certains critères. Quelles sont leurs similitudes et leurs différences ? Nous allons tenter de répondre à ces questions en comparant Viagra, Cialis et Levitra selon les indicateurs les plus importants pour les hommes.

Viagra, Cialis et Levitra : comparaison des médicaments selon les principaux indicateurs

La rapidité de l’effet. Cet indicateur est à peu près le même pour les trois médicaments. Ils commencent à agir en 25-30 minutes, et le niveau d’action le plus élevé est atteint en 30-60 minutes.

La durée d’action. Le leader incontesté selon cet indicateur est le Cialis, dont l’action dure 36 heures. Viagra et Levitra agissent pendant 4-5 heures.
Efficacité dans l’élimination des troubles de l’érection. L’efficacité des trois médicaments est à peu près égale – environ 85% (selon diverses données, elle varie de 80% à 87%). Cependant, certaines sources indiquent une efficacité plus élevée de Cialis (jusqu’à 89,2%).

Possibilité de prise avec de la nourriture. Les aliments gras réduisent l’absorption du Viagra d’environ 1/3 et, par conséquent, la concentration du médicament dans le plasma diminue. Si la teneur en graisses du plat ne dépasse pas 50%, le taux d’absorption du Levitra diminue ; en revanche, si la teneur en graisses est inférieure ou égale à 30%, elle n’affecte pas la pharmacocinétique du Levitra. La prise d’aliments n’a pas d’incidence sur l’action de Cialis.

Possibilité de prise avec de l’alcool. Le Viagra et le Levitra ne doivent pas être mélangés avec des boissons alcoolisées (ou plutôt, il n’est pas recommandé d’en abuser). Il est permis de prendre Viagra et Levitra avec une petite quantité d’alcool (jusqu’à 40 g d’alcool pur, ce qui équivaut à 100 g de vodka, 0,5 litre de vin ou 0,7 litre de bière). L’utilisation de Cialis ne pose aucune restriction à la prise simultanée de boissons alcoolisées.
Effets secondaires. L’effet indésirable des médicaments du groupe PDE-5 est dû à leur inhibition non seulement de la phosphodiestérase de type 5, mais aussi d’autres types de PDE, ce qui provoque leur effet sur le système nerveux, cardiovasculaire et respiratoire, ainsi que sur les organes visuels et les muqueuses. En cela, les trois médicaments ont des points d’application très différents : Le Cialis provoque le plus souvent des douleurs musculaires et dorsales, tandis que le Levitra entraîne une congestion nasale ; cependant, les trois médicaments ont des effets secondaires typiques tels que les maux de tête, les bouffées de chaleur et la dyspepsie.

Blog

Les diagnostics de diabète et de dysfonctionnement érectile sont étroitement liés l’un à l’autre. Selon les données de l’American Diabetes Association, environ 50 % des hommes diagnostiqués diabétiques développent des …

Des changements spectaculaires peuvent alors survenir dans votre vie. Ce n’est pas seulement excitant et intéressant de faire du sport, mais cela vous amènera à une relation plus réussie. Cela …

Cialis est un médicament unique qui a rendu le traitement flexible. La personne n’a pas à se sentir comme un patient avec lui. L’homme peut oublier le diagnostic et prendre …

Il y a un vieux mais vrai dicton qui dit “Vous êtes ce que vous mangez” et d’un autre côté il y a un autre dicton qui dit “Mieux vaut …

Skip to toolbar